Groupe Endress+Hauser

Médias

Événements

Votre carrière avec Endress+Hauser

Outils en ligne

Information Contact

Installation de système de traitement des effluents

Pour lutter contres les marées vertes

Les marées vertes, rencontrées notamment en Bretagne, représentent des risques sanitaires importants. La réduction des apports en azote dans les bassins versants concernés permet une diminution de ces phénomènes. Ces améliorations passent par l'équipement des exploitations. Christophe Le Louarn, de la société EVALOR, installateur de solutions de traitement des effluents, nous explique ce processus en détail. Depuis les années 60, avec un développement du phénomène dans les années 70, de nombreuses plages françaises souffrent d'une prolifération d'algues.

  • Expérimentation d'algue © iStockphoto

La performance du traitement sur l'élimination de l'azote

  • Réduction des rejets en azote des exploitants avec une performances épuratoires de l'ordre de 75 à 85% sur l'azote

  • Forte diminution des taux de nitrates dans de nombreux bassins versants

  • 500 installations de traitement en Bretagne sont en place

  • Sur les 37 bassins versants bretons, il en reste 7 sur lesquels les efforts doivent être poursuivis

  • Christophe Le Louarn - Responsable technique Evalor
    Nous avons besoin de compter et mesurer à plusieurs endroits dans le process de traitement.

    Christophe Le Louarn

    Responsable technique, Evalor

Cette prolifération, appelée «marée verte» est liée à un enrichissement des eaux en nutriments, tels que les nitrates. Les conséquences de ces marées sont parfois catastrophiques. Outre les mauvaises odeurs et l'émission de méthane (gaz à effet de serre) elles peuvent être à l'origine de risques sanitaires liés à la présence d'hydrogène sulfuré qui peut être mortel.

Des impacts économiques et écologiques importants

Les odeurs nauséabondes d'algues en putréfaction ont des impacts économiques importants car elles limitent le développement touristique. L'épais dépôt d'algues sur des superficies importantes de plage peut également être à l'origine d'une baisse significative de la biodiversité. Pour limiter ce phénomène, une politique ambitieuse des réductions des rejets dans les cours d'eau a été mise en oeuvre, en particulier pour la baisse de la concentration en nitrates.

Quelle est la performance du traitement sur l'élimination de l'azote ?

L'installation de systèmes de traitement chez les exploitants agricoles permet, notamment, de réduire leurs rejets en azote. Avec un traitement adapté, nous pouvons atteindre des performances épuratoires de l'ordre de 75 à 85 % sur l'azote. Aujourd'hui, avec 500 installations de traitement en Bretagne, les taux de nitrates ont fortement diminué dans de nombreux bassins versants pour atteindre les objectifs réglementaires. Sur les 37 bassins versants bretons, il en reste 7 sur lesquels les efforts doivent être poursuivis.

Existe-t-il une valorisation des produits ou sous-produits ?

Pour chaque projet, en fonction du type d'intrant, de la taille de l'installation, de la nature de la valorisation du biogaz (chaleur et électricité) et du devenir du digestat (traitement, épandage, ...), il est possible de déterminer les solutions de compostage et méthanisation les mieux adaptées. Certains des produits issus de ces différents traitements peuvent être valorisés comme fertilisants organiques, via des partenariats avec le monde agricole.

Quel type d'instrumentation équipe les installations chez les exploitants ?

Nous avons besoin de compter et mesurer à plusieurs endroits dans le process de traitement. En particulier, nous équipons les installations de débitmètres massiques thermiques T-mass pour le comptage du biogaz et de transmetteurs de niveau radar Micropilot M pour le suivi du niveau dans les digesteurs. Nous avons choisi Endress+Hauser car nous apprécions de pouvoir disposer de l’ensemble de l’instrumentation dont nous avons besoin chez un unique fournisseur, aussi bien pour les effluents que pour le biogaz. De plus, Endress+Hauser a une présence locale, tant commerciale que technique.

Comment l'Agence de l'Eau Loire-Bretagne participe-t-elle aux projets ?

L'agence de l'eau est depuis le démarrage de la résorption par le traitement un financeur important, permettant aux agriculteurs de faire face au coût des installations.

Comment évaluez-vous le niveau d'équipement et l'évolution du marché ?

Le marché évolue avec la réglementation : les réalisations en fonctionnement actuellement répondaient à la norme nitrate, aujourd'hui nous devons répondre à la norme phosphore et ajouter un maillon supplémentaire à nos installations comme la centrifugation.

Contact

Endress+Hauser Algérie SARL
24 , rue du Stade - Hydra 16035 Alger Algérie
Tél.: +213 21 48 3299
Fax: +213 21 60 7549
Envoyer e-mail http://www.dz.endress.com